Pourquoi installer un chéneau pour des travaux de rénovation

Le chéneau est un canal situé au niveau du toit qui sert à protéger la maison des intempéries. Il évite les infiltrations d’eau dans la maison, mais protège aussi les portes, les fenêtres et le revêtement de la maison. De ce fait, il permet d’éviter des rénovations répétitives de la maison.

À quoi sert l’utilisation des chéneaux ?

Le chéneau permet de détourner les eaux pluviales de la maison. Il fait partie du toit et, contrairement aux gouttières, il doit être construit sur mesure, car ses dimensions dépendent de la surface du toit. C’est donc un canal qui est supporté par la corniche de la bâtisse. La pluie peut effectivement faire de nombreux ravages sur la maison notamment au niveau des fondations, des fenêtres, des portes et du revêtement. L’eau, en s’accumulant autour des fondations de la maison, va s’infiltrer dans des zones où elle peut poser de nombreux problèmes. Ces problèmes peuvent causer des dommages graves et coûteux par la suite. Avec les événements météorologiques changeants, l’augmentation des précipitations enregistrées et la volatilité des tempêtes que l’on subit de nos jours, ne pas avoir de chéneau n’est plus une option, car il joue un rôle très important, et protège la fondation de la maison, prévienne la corrosion et les risques d’inondation du sol, ce qui signifie qu’il permet d’éviter de futurs travaux de rénovation qui seront forcément un peu chers.

Comment faire pour installer un chéneau ?

Il y a plusieurs étapes à suivre lors de la pose des chéneaux. Tout d’abord, on fixe le canal à des brides avec la planche tous les 50 cm à peu près à la même hauteur que les chevrons. Ensuite, on relie la fin de la canalisation à un tuyau qui se dirige tout le long de la façade et qui déverse l’eau sur le sol. La réalisation de travaux requiert une certaine étude de la région, car il doit avoir la taille adéquate en fonction de la quantité de pluie moyenne qui se déverse. De cette étude, on peut donc obtenir les bonnes dimensions pour qu’ils ne débordent pas lors des pluies et pour que l’eau récoltée ait une bonne circulation. Mais comme toute construction réalisée par l’homme, il est constamment exposé aux intempéries. À cause de cela, les chéneaux finissent par s’user à tel point qu’ils peuvent atteindre un état où des réparations s’imposent. Pour reconnaître l’état des canaux, il faudrait rechercher les éventuelles traces de corrosion ou de fissures dans les canaux ou sur les fixations.

À propos de l’entretien du chéneau

La raison principale pour laquelle les chéneaux ne protègent pas la maison, c’est que les canaux sont probablement bloqués par des ordures comme des feuilles mortes par exemple. Pour éviter cela, on peut acheter du protège gouttières à cet effet. Il fonctionne à l’aide d’un tamis qui élimine les déchets. Il est aussi fréquent que lors de fortes pluies les chéneaux accumulent un surplus d’eau. En effet, cela ajoute du poids en plus à supporter pour les fixations qui ne sont pas supposées supporter cette masse trop non-négligeable. Elles risquent donc de se détacher, donc d’écarter la gouttière, ce qui va permettre à l’eau de s’incruster dans la maison. D’une manière ou d’une autre, les débris s’accumulent dans les canaux. Dans ce cas, il faut vérifier régulièrement l’état des canaux, s’il n’y a pas de fuite d’eau ou si la gouttière ne s’éloigne pas de la maison, pour prévenir les risques de défaillance. Il faudrait aussi entretenir les canaux et les nettoyer pour qu’ils aient une durée de vie plus longue.

Pourquoi installer un chéneau lors des travaux de rénovation ?

Les propriétaires qui veulent rénover l’extérieur de la maison connaissant la difficulté de la réalisation des travaux. Il est d’autant plus difficile de décider quelle partie du projet aborder en premier : chenaux, toiture, fenêtres ou revêtements. Il est vrai qu’il n’y a pas de meilleurs moyens pour commencer la rénovation, mais, s’il s’agit du toit par rapport aux chéneaux, il vaut mieux opter pour un nouveau toit en premier. La principale raison à cela est qu’ils doivent généralement être désinstallés avant qu’un nouveau toit puisse être placé sur la maison. Or, cela allonge non seulement les travaux de rénovation, mais il expose aussi les nouveaux canaux au risque d’être endommagé lors de la désinstallation et de la réinstallation. Mis à part les chéneaux en bois coûteux et nécessitant beaucoup d’entretien et ceux en vinyle à courte durée de vie, la meilleure option pour la plupart est sans doute le métal. En effet, ceux qui sont fabriqués en métal sont, en plus d’être durables, nécessitent peu d’entretien. De plus, la rénovation de ces matériaux est aussi une prestation très coûteuse. L’installation de ces matériaux lors du travail de rénovation est sans doute une option très efficace pour la protection de la maison contre la pluie.

 

Bijoux personnalisés pour homme : consulter une boutique personnalisée en ligne
Pourquoi utiliser et à quoi sert un PIM ?