En quoi consiste le métier d’auxiliaire de puériculture ?

auxiliaire de puériculture

Les enfants, surtout les nouveau-nés, ont des besoins vraiment particuliers. En tant qu’être fragile, ils doivent être traités de manière minutieuse. C’est notamment la raison d’être de l’auxiliaire pour la puériculture. Étant un expert des soins d’enfants, il ou elle peut assurer le bien-être de ces derniers, dès leur naissance jusqu’à leur troisième âge. Zoom sur le métier et les particularités de l’auxiliaire de puériculture.

L’auxiliaire de puériculture : à quoi consiste ce métier ?

Un auxiliaire de puériculture est un assistant médical, qui s’occupe principalement des enfants et des bébés. Il intervient aussi bien pour les enfants malades que ceux qui sont en bonne santé, mais qui ont des besoins particuliers.

Le métier d’auxiliaire de puériculture est principalement occupé par les jeunes femmes, même si on y rencontre aussi quelques hommes (soit environ 1 %). Par ailleurs, il peut s’exercer dans plusieurs secteurs : à la maternité, dans une crèche, dans les centres de protection infantile, et même, à domicile. Son rôle va notamment varier en fonction de son lieu de travail. Par exemple, à la maternité, ses principales tâches consistent à peser, à mesurer, à nettoyer et à habiller le nouveau-né. Par contre, s’il ou elle travaille dans une crèche, il devra aussi veiller à l’éducation de l’enfant. Dans certains cas, il assure des soins médicaux de petite gravité, comme les blessures ou les petits maux de tête. Si vous voulez connaitre plus d’informations concernant ce métier, alors cliquez sur ce lien www.nosbambins.com.

L’auxiliaire de puériculture : quelles sont ses missions ?

Un auxiliaire de puériculture peut exercer plusieurs missions.

D’abord, il effectue un service d’hygiène au profit des enfants qu’il a en charge. Il les nettoie et les change (après avoir fait leur besoin). Il s’occupe aussi de la chambre du bébé (nettoyage des draps et couvertures ou encore la salle d’accouchement …) ou de la crèche.

Ensuite, un auxiliaire de puériculture peut également assurer le rôle d’éducateur. Il va aider les enfants à grandir en leur proposant des activités d’éveil. Bon nombre d’entre eux les aident aussi à marcher ou à bouger… Bref, il participe à l’autonomie et le développement de l’enfant.

Par ailleurs, il peut conseiller les parents sur la manière d’élever un enfant. En tant qu’expert, il est le mieux placé pour comprendre le fonctionnement des enfants et des bébés. C’est pourquoi leurs astuces peuvent être de précieuses aides pour les parents.

Enfin, il est tenu de réaliser tous les besoins de l’enfant, par exemple, le nourrir ou le soigner. D’ailleurs, il doit établir régulièrement des comptes-rendus pour déterminer l’évolution de l’enfant, que ce soit au niveau physique, mental ou relationnel.

L’auxiliaire de puériculture : quelles formations faut-il suivre pour le devenir ?

Pour devenir un auxiliaire de puériculture, détenir un diplôme de DEAP, appelé aussi diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture est indispensable. Ce diplôme s’acquiert après 1 an d’étude dans un centre spécialisé, précédé d’un concours qui est accessible à toute personne de plus de 17 ans. Mis à part la formation, l’apprenti devra aussi effectuer des stages, qui lui permettra de mieux se familiariser avec le monde de la puériculture. Une personne possédant un CAP en Accompagnement éducatif petite Enfance, peut également exercer cette profession.

Il est à noter que la formation pour avoir le diplôme de DEAP est généralement payante. De même, le métier d’auxiliaire de puériculture peut donner lieu à une évolution de carrière. Ainsi, l’individu peut se présenter au concours d’infirmier après 3 ans d’exercice effectif. Il peut aussi devenir un assistant médical ou un auxiliaire de vie sociale, grâce à l’obtention d’un DEAS.

En ce qui concerne le salaire, un débutant en auxiliaire de puériculture reçoit en principe, entre 1300 à 1500 euros par mois. Des primes peuvent s’y ajouter à cette rémunération.

L’auxiliaire en puériculture : quelles qualités faut-il avoir ?

Il ne suffit pas d’avoir des diplômes pour être embauché en tant qu’auxiliaire de puériculture. Il faut aussi posséder certaines qualités humaines, comme la bonne organisation, l’écoute ou la compréhension.

L’auxiliaire de puériculture a plusieurs rôles à endosser. En plus, il peut être en charge de plusieurs enfants à la fois. S’il est mal organisé, il risque facilement d’accumuler le stress et la frustration. De même, il ne pourra pas réaliser toutes ses tâches à temps. Il doit donc établir un emploi du temps bien étudié et intelligent et aussi être dynamique dans son travail.

Un auxiliaire de puériculture doit également être attentif aux besoins des enfants. Ces derniers peuvent être capricieux et demandeurs. Dès fois, ils ont aussi du mal à exprimer ceux qu’ils veulent réellement. Et si vous n’êtes pas à l’écoute, vous pouvez facilement vous irriter, ce qui n’est bénéfique, ni pour vous ni pour l’enfant.

Enfin, vous devez être compréhensif et être patient. Même si les enfants sont parfois turbulents, vous devez rester le plus calme possible. En effet, plus vous vous emportez, plus ils vont faire leurs crises.

 

Bijoux personnalisés pour homme : consulter une boutique personnalisée en ligne
Pourquoi installer un chéneau pour des travaux de rénovation