Comment prendre soin de son British Shorthair ?

De multiples ascendances prestigieuses ont forgé au British Shorthair un corps robuste et résistant. Cette œuvre de la nature est à compléter avec les soins apportés par les propriétaires pour que l’animal ait une bonne santé permanente.

Le british shorthair : caractéristiques et mode de vie !

Le chat british Shorthair a pour ancêtre le chat de gouttière gris d’Angleterre. Des croisements successifs ont conduit au spécimen actuel. Il se caractérise physiquement par un corps puissant de 30 cm au garrot avec un cou musclé. Un pelage au poil court et épais, une tête ronde aux joues pleines et aux yeux ronds et expressifs.

Sur le plan comportemental, c’est un animal calme et affectueux qui aime être caressé et câliné par ses maîtres. Enjoué, il aime jouer avec les enfants. Sociable, il admet sans conflits les autres chats ou animaux. Il est également indépendant et aime les grands espaces par atavisme.

Une alimentation composée de pâté et de croquettes pour chat avec l’écuelle d’eau fera son bonheur.

Le british shorthair est facile à vivre. Il n’a pas besoin de soins particulièrement spécifiques ou contraignants. Cela ne veut pas dire qu’il faut le laisser seul et ignorer ses besoins, notamment en matière d’hygiène. Comme tout animal, il a besoin qu’on s’occupe de lui. Pour plus d’informations sur ce sujet passionnant, vous pouvez consulter le site www.blog-animaux.fr. Prendre soin de votre British shorthair dépendra de l’hygiène de vie que vous lui donnerez, mais aussi de soins physiques réguliers et permanents. Et ces soins ne s’arrêtent pas là, mais s’étendent à l’affectif.

Les soins indiqués pour le confort physique de votre compagnon !

En reprenant les caractéristiques mentionnées, vous saurez immédiatement comment faire correspondre les besoins et les soins à apporter à votre british shorthair. Son comportement nécessite une éducation de tous les instants, quel que soit son âge. Les efforts demandés à son intelligence et son obéissance associés à un respect de la hiérarchie devront trouver leur récompense. Ce seront des friandises, mais surtout du temps passé avec lui pour des caresses, des jeux, des exercices physiques… et lui montrer de l’intérêt.

En ce qui concerne la nourriture, on veillera à rester intraitable sur les rations pour éviter l’obésité surtout s’il est castré. Et garder des friandises comme récompenses, pour ce grand gourmand.

L’hygiène et la santé sont des moyens à ne pas négliger. Si sa mère lui a appris à faire sa toilette, n’oubliez pas qu’il y a des choses qu’il ne peut pas faire. Il faut lui brosser le pelage. Normalement, cela doit être fait une fois toutes les 2/3 semaines. En période de mue, augmentez la fréquence pour éviter les poils partout et limiter les ingestions de poils par l’animal. Vérifiez la présence de parasites tels que les tiques, dangereuses pour sa peau si votre poil court aime sortir.

Surveillez périodiquement la longueur de ses ongles et limez-les si nécessaire.

Sur le plan de la santé, n’oubliez pas les visites périodiques chez le vétérinaire et les rappels de vaccination. Le British Shorthair est prédisposé à une maladie héréditaire : la polykystose rénale, qui peut être évitée en interdisant la consanguinité. Le nez, la bouche, les oreilles sont des sujets de consultations chez le vétérinaire. Prenez rendez-vous pour vous assurer de la bonne santé de ces organes. Ce sont des gestes qu’il ne faut pas négliger.

Un bon compagnon facile à entretenir

Il n’y a rien de contraignant à garder un British shorthair en bonne santé. Mais il n’est pas utile d’insister sur le risque d’obésité, favorisé par la gourmandise du poil court. Et c’est une bonne chose que sa capacité d’adaptation lui permette de vivre en appartement. Son caractère doux, aimant, fidèle et loyal vous étonnera toujours et le rendra plus attachant au fil du temps. Veillez donc à ce qu’il reste toujours majestueux et puissant pour votre fierté.

 

Déménagement : les bons plans pour réduire les frais
Tour de France 2022 : les équipes les plus performantes