Les Tooseuls, pied de nez aux Kooples

On aime beaucoup les vêtements The Kooples, et plus particulièrement les t-shirts à tête de mort : il semble y avoir un flux quasi continu entre leurs stocks et notre adresse.

En même temps, la tentation est tellement grande : il suffit que vous soyez inscrit sur leur site pour bénéficier de promotions exclusives, ventes privées en avant-première, démarques hors saison… Toutes ces attentions qui font que l’on consomme (beaucoup).

L’histoire des Tooseuls est simple, très simple. Ils sont branchés, parisiens (au moins dans leur tête), d’ailleurs, ils ne travaillent pas vraiment, ils sont tous consultants en consulting, et c’est cool. Ils ont beaucoup d’amis, certains sont même « hype » et ont des activités culturelles régulières : théâtre, cinéma, concert, brunch…

Ils sortent, beaucoup, restos, bars, boîtes, expos, aucun event ne leur échappe. La seule liste sur laquelle ils ne figurent pas, c’est celle des courses !
Ils partent en vacances, au ski, sur la côte atlantique ou encore à Aix-en-Provence ; Calvi, Courch’, Biarritz sont leurs résidences secondaires de naissance.

Ils font attention à leur corps, qu’ils soignent trois fois par semaine dans des clubs qui portent des noms d’usines (mais ils ne transpirent pas).

Ils sont sur tous les réseaux sociaux, leur vie est bien plus belle que la vôtre.

Et pourtant, à presque 30 ans passés, ils sont seuls. Un seul petit impondérable et tout bascule : la solitude.

Infographie : pourquoi utiliser Pinterest pour votre entreprise
IBM lance un réseau de marketing digital dans le cloud